...

Publié le par Brabant

 

C'est bien sûr l'intervention de l'homme en tant que sujet et objet, qui donne corps à cette peinture. Qu'il soit de sexe masculin ou féminin, représenté comme un animal ou symbolisé par des personnes, qu'il soit assis sur une chaise ou sur un fauteuil, ou qu'il devienne lui-même ce fauteuil, seul le plus souvent, ou dédoublé en un couple improbable, il est la source essentielle et la principale préoccupation du peintre.

De MICHEL-ANGE à Francis BACON ou d'autres pères porteurs comme Lucian FREUD, Vladimir VELICOVIK ou Ernest PIGNON ERNEST.

Figure centrale plaquée sur la toile brute en ombre noire, fixé par la froideur des acryliques sombres, l'homme se révèle par l'intervention du pastel sec qui l'éclaire progressivement, lui donnant vie et chaleur tout en le fragilisant.

Approcher l'être humain par ces chairs, mettre à jour ses blessures, ses faiblesses et ses failles, pénétrer son intimité et rendre palpable sa fragilité au travers de sa condition, en rendant visib
le sa part d'ombre.

  
 

Publié dans textes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lepolsk 12/04/2006 14:31

bonjour,
trés interressant..j'aurai aimé en voir plus ..:)
belle technique..bravo
bonne continuation
Lepolsk MATUSZEWSKI
artiste peintre contemporain

luis 13/03/2006 23:36

c'est qui qu'a dit ça?